Reprise des actes de rançonnement au Bénin : des Policiers passibles de sanction sévère

Reprise des actes de rançonnement au Bénin : des Policiers passibles de sanction sévère

 

Après des périodes d’accalmie du phénomène, nombre de citoyens béninois sont à nouveau victimes du rançonnement sur des axes routiers. La note de service du Directeur Général de la Police Républicaine du 27 août, vient rappeler à l’ordre tous les fonctionnaires de la police qui se livreraient à cette pratique. Le nouveau contrôleur Général Soumaïla Yaya menace et prévient.

 

L’opération se mène «au cours des sécurisations des axes routiers ». Les actes de rançonnement orchestrés par des hommes en uniforme deviennent récurrents. Toute pratique contraire à l’éthique et à la déontologie de la police Républicaine. Après plusieurs plaintes venues des usagers de la route, le contrôleur Général de la Police a pris une note de service le 27 août 2019 afin de limiter les dégâts. « De tels comportements portent atteinte à l’honneur et à l’image de marque de la police Républicaine », a fait constater Soumaïla Yaya. Il prévient tout policier « qui sera dénoncé par les usagers ou surpris par les missions de contrôle diligentées par sa direction », d’une sanction lourde et sévère conformément aux textes en vigueur. Il a par ailleurs demandé aux différents chefs à divers niveaux, de prendre des mesures idoines pour faire cesser immédiatement ces agissements. Il y a environ un mois, Soumaïla Yaya est nommé à la tête de la Direction Générale de la Police Républicaine en remplacement de Nazaire Hounnonkpè.

Bertin DOKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 − 3 =