Amerique-Conférence internationale pour la paix : Denis Atchadé Assongba défend la culture béninoise

USA-Conférence pour la paix : Denis Atchadé Assongba défend la culture béninoise

 

L’événement s’organise chaque année où les responsables à divers niveau de la paix mondiale  se mobilisent. L’édition 2020 s’est tenue à Washington en Amérique le 10 janvier dernier. A cette occasion, le bénino-américain Denis Atchadé Assongba a apporté sa pierre pour plus de paix dans le monde.

 

« The washington time », c’est à cette tribune crée depuis 1982 que Prince Denis Atchadé Assongba a été invité pour représenter l’Afrique et surtout le Bénin parmi les sept conférenciers du monde. Parlant de la cohabitation de différentes religions dans le monde, le panafricaniste Denis Assongba a fait valoir les cultures endogènes du Bénin devant un parterre de hautes personnalités de la paix à Washington.

 

« Nous devons promouvoir les us et coutumes africains. Si nous ne le faisons pas, personne d’autre ne viendra le faire à notre place », a-t-il fait savoir.  Prince Denis Atchadé Assongba a également révélé en Amérique que le Bénin est un pays de Vodoun mais qui accepte toutes les autres religions qui luttent ensemble pour la paix.

 

Sur le pupitre, l’homme cent pour cent culturel fredonne  une chanson  cultuelle dans sa langue d’origine pour montrer l’immensité et la diversité des sources africaines.

Le combat de l’homme pour la paix dans le monde se traduit par plusieurs actes forts enregistrés à son actif. Initiateur du « Festival Africa  Vodoun », Prince Denis Atchadé Assongba, fait comprendre à l’opinion mondiale que le vodoun n’est pas malfaisant comme le pensent certains. Pour ce dernier, le vodoun est le socle et l’origine des peuples noirs du monde entier qui doivent retourner à leurs racines. Invité pour plusieurs conférences dans le monde, il exhorte chacun à donner de la valeur au vodoun et à la culture, essence de la vie humaine.

 

Denis Assongba est un homme social et sociable, humble et respectueux des traditions africaines. Fierté de son pays le Bénin, la préoccupation majeure de ce panafricaniste est le bonheur de l’Afrique entière. C’est un homme riche de culture qui promeut la paix dans le monde. Il mérite distinction, soutien et hommage à en croire certains.

 

Actif pour la chose culturelle, il lance la  3eme édition du festival Africa vodoun qui aura lieu le 22 février  dans le royaume de SOKPADJI à Abomey. L’événement se passera à la fois à Washington, Chicago et Chili aux USA en Septembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 + 29 =