Après 3 mois de grèves dans les collèges publics : Mahougnon KAKPO interdit les activités culturelles

Dans une note signée le 29 Mai 2018, le ministre des Enseignements Secondaire,  Techniques et de la Formation Professionnelle a averti qu’aucune journée culturelle ne sera organisée dans les écoles publiques sur toute l’étendue du territoire nationale. Ceci pour respecter le nouveau calendrier adopté après les grèves perlées.

 

Pas d’interprétation, chorégraphie et de pique-nique dans les collèges publics pour le reste de l’année 2017-2018. C’est une décision du ministre des Enseignements Secondaire Techniques et de la Formation Professionnelles Mahougnon KAKPO. Selon lui, les mouvements de grèves ont considérablement perturbé le bon déroulement des activités pédagogiques de l’année en cours. En raison de ces troubles, les activités culturelles n’auront lieu dans aucun établissement public au Bénin. La mesure vise à faciliter l’assimilation des apprentissages pour le peu de temps qui reste pour la fin de l’année. Elle permettra également, selon le ministre, une meilleure préparation des candidats aux divers examens prévus pour le mois de juillet. Alors que les vacances officielles se prennent dans le mois d’Août selon le nouveau calendrier académique.

A l’accoutumée, les établissements d’enseignement général organisent des activités culturelles vers la fin de l’année pour  terminer les programmes en beauté et en symbiose. Mais compte tenu de la présente décision, les chefs d’établissements publics du pays ne pourront respecter cette tradition. Ils sont d’ailleurs avertis par le ministre pour quiconque désobéir à la note.

 

Bertin DOKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 10 =