Arrêté ministériel interdisant l’établissement d’actes administratifs aux recherchés : Raoul Gnonlonfoun rompt le silence et donne son avis….

Arrêté ministériel interdisant l’établissement d’actes administratifs aux recherchés : Raoul Gnonlonfoun rompt le silence et donne son avis….

Il est un secret de polichinelle que le gouvernement de la rupture a lancé depuis 3ans une guerre contre la fraude, la corruption et toute forme de crime économique. Dans ce cadre, plusieurs citoyens béninois sont en cavale et donc sont recherchés par la justice.

Suite à cette situation, le gouvernement a pris plusieurs mesures au nombre desquelles figurent les mandats d’arrêts internationaux lancés contre certains et le récent arrêté ministériel qui fait couler beaucoup d’encre et de salive. Cet arrêté ministériel interdisant tout acte administratif à toute personne recherchée par la justice, a fait l’objet de sévères critiques sur les réseaux sociaux.

L’activiste des réseaux sociaux Raoul SA GNONLONFOUN, membre de l’opposition s’est prononcé et donne son avis sur le sujet.
Pour lui, le bénin reste le seul patrimoine à sauvegarder et que l’on soit de l’opposition comme de la mouvance, ceci devrait rester le seul but. Dans cette option, l’homme soutient donc cette mesure et pense plutôt qu’en toute objectivité il faudrait soutenir ces genres de mesures peu importe l’obédience politique.

Expliquant son avis, le jeune activiste politique rappelle que la justice est une branche de l’État et qu’on ne peut pas s’abstraire à la justice d’un pays et donc à l’État, et demander à cet État l’établissement des documents. Il va loin en disant que cette mesure contraint désormais tout citoyen à se présenter devant la justice pour laver son honneur ou tout au moins justifier son absence plutôt que de s’enfuir comme c’est devenu la règle depuis peu.

Pour finir, il appelle toute la jeunesse à soutenir ces genres de décision pour aider le chef de l’État SEM patrice TALON à régler les questions liées aux crimes économiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 18 =