Bénin – Mairie de Bohicon : Contre de grands maux, Luc Atrokpo oppose de grands remèdes (Analyse)

Bénin – Mairie de Bohicon : Contre de grands maux, Luc Atrokpo oppose de grands remèdes (Analyse)

Le maire Luc Sètondji ATROKPO décide enfin de répondre à ses détracteurs. L’homme a opéré récemment, deux sorties médiatiques bien mûries qui fixent ses adversaires politiques.

En effet, ce n’est plus un secret pour quiconque que la gestion du maire des affaires de la commune ne fait plus l’unanimité au sein de son conseil communal depuis 2015. Et depuis, plusieurs voix s’élèvent pour fustiger le fait. Mais contre les attaques et calomnies, le Maire Atrokpo a toujours opposé un flegme et un silence qui mettent en difficulté ses détracteurs et même les analystes politiques les plus chevronnés. Ceci répond très bien à l’énoncé du célèbre acteur du cinéma appelé  »Commissaire DERRICK » qui dit « Que peut-on faire d’un accusé qui ne dit rien… ? » Cependant la politique étant ce qu’elle est, et vu la psychose que créé le scrutin législatif imminent de 2019 dans les chapelles politiques, le président de l’ANCB ou l’homme aux trois dénominations, si vous préférez, se refuse dorénavant, de faire de son silence son propre poison en envoyant deux émissaires de taille pour contrer l’offensive des dissidents qui n’a que trop duré pour lui.

Le choix du l’homme social a été primo porté sur Isidore AGNOUNBASSO dont l’art oratoire n’est point à négliger pour être son porte-voix lors de la conférence de presse donnée par l’exécutif communal pour donner la part de vérité du maire sur les différentes accusations de certains conseillers qualifiés de frondeurs. Si sur certaines questions l’ancien métronome du microphone a pu convaincre, il y a tout de même des interrogations non déverrouillées. Toute fois le deuxième adjoint au maire Luc Sètondji ATROKPO n’a pas raté sa mission et peu bien en être fier car nous sommes en politique et non à l’église… Le second qui a réussi le casting et a été désigné est un habitué de la tactique ou plutôt du rouage. Jacques AHOUANDJINOU a été lui envoyé sur la radio locale  »Tonignon » de Zogbodomey pour apporter des clarifications sur les attaques dont fait l’objet son patron administratif. La langue de Molière n’étant pas pour lui une équation à déchiffrer, l’homme a aisément trouvé les mots distillés dans un vocal très agréable. Nul doute que les confrères qui l’ont reçu n’ont pas eu du remord pour son passage dans leur studio même si ce n’est pas la première fois. Mais ceci dit une question reste en suspens, pourquoi tant d’intérêt accordé aux propos de l’enseignant syndicaliste (devenu politicien) en répondant à tous ses propos point par point ? Il est clair désormais. Luc Sètondji ATROKPO n’entend plus laisser sédimenter les intoxications dans les esprits… On peut donc affirmer que Luc Sètondji ATROKPO a enfin décidé d’appliquer la règle de la réponse du berger à la bergère et l’on ne peut lui en vouloir car le jeu pour lui, en vaut la chandelle……

En toute vérité…

Kiyos Fenic Hounyakpa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 × 11 =