Chronique du coach Emmanuel DAYE : Le Fâ, une géomancie divinatoire du golf du Bénin. Première partie.

Chronique du coach Emmanuel DAYE : Le Fâ, une géomancie divinatoire du golf du Bénin. Première partie.

Première partie.

Nous avons l’honneur et le privilège de relayer et d’écrire une série de chronique sur le FA.

La Géomancie est une technique de divination dont l’origine se perd dans la nuit des temps. Elle a été pratiquée par tous les peuples de la terre.

Ce dont on est à peu près sûr, c’est que la géomancie sous la forme que nous lui connaissons, le FA, a atteint notre pays, le Bénin vers le 17e siècle par l’intermédiaire de notre voisin, le Nigeria.

La ville d’IFE reste aujourd’hui pour tous les adeptes de cette voie d’évolution le sanctuaire incontesté du FA.

Nous allons étudier ensemble les différents modes ou méthodes d’application et de pratiques, ses techniques qui sont à peu près identiques dans tout le Golf du Bénin.

Le but de cette série de chronique est de faire connaître au plus grand nombre, les techniques, les pratiques, les secrets, les merveilles du FA à la portée des larges masses populaires afin qu’ils se l’approprient. Cette série de chronique s’intéressera à la géomancie béninoise. Je souhaite que les uns et les autres soient attentifs.

Le premier chapitre porte sur les signes géomanciques.

Les éléments constitutifs de la géomancie béninoise sont : les maisons et les signes géomanciques. Il y a seize maisons géomanciques et seize signes principaux. Il ne peut en avoir plus. Vous saurez pourquoi plus loin.  La passation des seize signes dans les seize maisons géomanciques donne un total de 256 (deux cents cinquante-six) signes se décomposant comme suit : seize signes-mère qu’on appelle « Dougan  » ou « Dou-mindji ». Ils sont également les représentants des maisons et 240 (deux cent quarante) signes secondaires appelés  » Vikando » ou  » Douvi « .

Nous étudierons dans ce chapitre la formation des signes d’abord pour aboutir ensuite à celle des maisons. Ceci nous facilitera la compréhension de ce qui va suivre.

 Notre monde terrestre et la vie n’étant autre chose qu’une combinaison, une fusion des quatre éléments impondérables à savoir : le Feu, l’air, l’eau et la terre, on retrouvera ces quatre éléments dans de différentes proportions dans toute espèce créée ici-bas.

L’addition, la combinaison et la fusion de ces quatre éléments sont représentés par divers signes. Dans chacun de ces signes nous retrouverons ces éléments de différentes sortes, soit dans leur disposition, soit dans leur nombre en plus ou en moins. Ce qui fait que chaque signe de par le nombre d’éléments qu’il comporte ou de leur disposition, aura un caractère particulier, une valeur propre et un état permanent de l’addition des éléments en cause et de leur fusion simple : Feu, Air, Eau et Terre, donnera le premier signe GBE (qui veut dire en dialecte Fon : monde ou vie selon l’intonation avec laquelle on prononce ce mot.

Il consiste à représenter par quatre traits disposés les uns au-dessous des autres, les quatre éléments dont la fusion donne la vie.

Exemple :  l   feu

                  l   air

                  l   eau

                  l    terre.

OGBE ou GBE

GBE = vie ou monde. Voilà le premier signe géomancique.

A la prochaine.

Coach Emmanuel DAYE

Administrateur en Science des Affaires, Directeur Exécutif du Centre de Recherche et d’Aide aux Orphelins. Tel : (229) 97 05 75 17

E-mail : demmasunsarl@gmail.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 13 =