Congrès extraordinaire de l’UPEP : Le Parti de Modeste Toboula rejoint les progressistes

Congrès extraordinaire de l’UPEP : Le Parti de Modeste Toboula rejoint les progressistes

Les membres de l’Union pour l’émergence de l’Elite Politique (UPEP) se conforment aux nouvelles mutations politiques du Bénin. C’est ce qui justifie la cérémonie de déclaration officielle de leur appartenance au bloc progressiste ce samedi 03 novembre 2018. Cette cérémonie qui a eu lieu à Bénin Royal Hôtel à Cotonou a drainé du monde tant du côté des personnalités, des têtes couronnées que de la population. L’absence du président de l’UPEP, le préfet Modeste Toboula, a été remarquable.

« L’UPEP entre dans le bloc progressiste avec ses valeurs et idéaux ». C’est ce qu’on peut retenir de la déclaration officielle de l’appartenance du parti,  au bloc de la dynamique progressiste. Ce bloc fait partie de l’un des grands partis politiques de la mouvance en gestation, dont le second est le bloc de la dynamique Républicaine. A l’ère des réformes engagées par le président Patrice Talon, surtout le système partisan et le code électoral, aucun parti politique ou alliance de parti ne peut rester solitaire pour espérer gagner des élections. L’une des raisons qui a poussé les membres du parti de l’Union Pour l’émergence de l’Elite Politique (UPEP) à choisir le camp des progressistes pour soutenir les actions du chef de l’Etat. « Vu la charte des partis politiques, c’est un moment décisif où l’UPEP se doit de respecter  les nouvelles mutations politiques au Bénin. C’est fort de cela que nous annonçons officiellement non pas la disparition de notre parti mais son appartenance au Bloc Progressiste », a fait savoir publiquement le secrétaire général de l’UPEP, Simplice WEKPON, lors de la déclaration. Il a par ailleurs annoncé que « l’UPEP s’engage et entre les pieds joints dans le bloc progressiste pour soutenir le président Patrice Talon afin qu’il accomplisse ses réformes nobles ».

Avant cette déclaration officielle du parti, plusieurs artistes invités ont égayé le public  et d’autres  mouvements ou associations ont eu droit à la parole afin de réaffirmer leur soutien à l’UPEP. C’est dans cette foulée que la représentante des femmes de l’Union Pour l’émergence de l’Elite Politique, Juliette Houguè, a affirmé que leur parti approuve les réformes en cours et s’engagent auprès de l’homme de la rupture et du nouveau départ pour une prospérité partagée.

L’absence la plus remarquable de l’événement a été celle du président de l’UPEP Modeste Toboula. Selon nos informations reçues, le préfet du littoral serait en cours de route pour la cérémonie quand d’autres obligations urgentes l’ont fait appel. On retient tout de même que Modeste Toboula reste fidèle aux idéaux de son parti UPEP et engagé dans la mouvance pour la victoire certaine du président Patrice Talon lors des prochaines échéances électorales.

Bertin DOKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 × 17 =