Culture – Showbiz : Oluwa Kèmy dévoile la bonne nouvelle face à la presse !

Culture – Showbiz : Oluwa Kèmy dévoile la bonne nouvelle face à la presse !

Le mercredi 26 septembre 2018 restera graver dans les annales du showbiz béninois. La chanteuse béninoise Oluwa Kèmy a réuni la presse en début d’après-midi pour annoncer la sortie de son cinquième album qui sera baptisé « Égolo « , en décembre prochain. Ce cinquième opus de l’auteur des hits « Évolution » et « J’aime mon mari » comportera 17 plages musicales riches en variétés de rythme. Un pur régal pour tous les âges à en croire Efoé Koffi, le manager de la vedette. Sur cet album seront découverts 15 titres avec 02 bonus, donc au total 17 titres, a précisé le manager Efoé. Entre autres les mélomanes auront à savourer les titres « Aguété », « Africa danse », « Sunu Tchigan », « I love you », « Dowa » et bien d’autres sur l’album.

Pour ce qui est du contenu du chef-d’œuvre, Oluwa Kèmy n’a pas caché ses ambitions de conquérir du public à l’étranger.

Des collaborations ?

Justement, pour un tel nombre de morceaux, on peut facilement deviner des collaborations artistiques. A ce sujet, trois sont annoncées. Sur les trois, deux sont déjà fructueuses. Le chanteur et arrangeur ivoirien Bébi Philip ainsi que le faiseur de l’Afro-zouk Richard Flash apposent leurs empreintes sur « Égolo« .

Un travail de Pro

La qualité ainsi que le professionnalisme seraient en perspective sur le nouvel album. À en croire le Manager de l’artiste, le cinquième bébé discographique de Oluwa Kèmy a mobilisé le concours de huit (08) ingénieurs dont Bébi Philip à nouveau, Jah Baba, Charly Charlo, Vi-phi Finder, Gobi le salséro.

Pour le lancement, il sera disponible dans sa version digitale a indiqué Efoé et la distribution pourrait être assurée par le grand Sony. Les discussions à ce sujet sont en cours avec le représentant béninois de la grosse boîte, selon le Manager.

La clarification

La sémantique du titre Égolo faisant référence aux synonymes « non abattable », « indestructible » (en langue fon) pourrait prêter à confusion. Loin d’être une réplique aux détracteurs, pour la chanteuse c’est un titre qui lui a été inspiré par la protection que lui procure sa foi en Jésus-Christ. A cela, elle affirme « Je ne dis pas que quelqu’un m’attaque. Je ne peux pas savoir qui m’attaque mais je sais que Dieu veille sur moi ». Si ses chansons paraissent cependant comme des clashs, Oluwa Kèmy déclare qu’« il appartient à qui se sent morveux de se moucher ». Du reste, Oluma Kèmy assure : « Je ne me reproche absolument rien ». La date officielle du lancement est le 16 décembre 2018 suivi d’un concert grand public.

de Christ AGOSSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 16 =