Dialogue Politique : Prince Boris Aké et le PVB relèvent des failles

Dialogue Politique : Prince Boris Aké et le PVB relèvent des failles  

 

Prévu pour se tenir  du 10 au 12 octobre 2019 au palais des congrès de Cotonou, le Parti Vert du Bénin (PVB)  s’inquiète du déroulement du dialogue initié par le chef de l’Etat. Dans une adresse rendue publique ce mardi 08 octobre 2019, le président du parti Prince Boris Aké a donné son opinion et lève un coin de voile sur les préalables pour un dialogue franc et sincère.

 

Le PVB n’est pas d’accord pour les conditions du dialogue. En trouvant opportuniste la démarche du chef de l’Etat, le Parti Vert du Bénin juge qu’une assise ne pourrait se faire dans la douleur ressentie par le peuple. « L’exclusion de toute l’opposition des élections législatives a périclité l’état de la crise politique. Tellement de morts,  de blessés, de prisonniers et d’exilés politiques à la suite de l’installation manu militari du parlement illégitime et illégal illustrent fort bien la situation », a d’abord rappelé le président Prince Boris Aké avant de notifier au président Talon que le peuple a besoin d’un dialogue national franc et non seulement politique.

 

C’est à juste titre que le PVB exige avant tout dialogue sincère, la reprise des  élections législatives, la libération des prisonniers politiques, l’arrêt systématique des poursuites et traques arbitraires à l’encontre des opposants en exil afin qu’ils puissent rentrer au pays.

 

Prince Boris Aké et ses paires souhaitent par ailleurs  la participation effective de toutes les forces vives de la nation à ce dialogue qui devrait être le dénouement d’une crise  qui frappe de plein fouet le Bénin.

 

Le Parti Vert du Bénin croit,  qu’il est encore possible d’aplanir les divergences qui divisent les filles et fils du pays, mais avec un esprit ouvert à des discussions sans langue de bois et l’engagement de chacun à donner du sien pour un retour au calme afin de redorer le blason de la démocratie béninoise.

 

Il faut rappeler que neuf partis politiques sont  invités pour ce dialogue. Il s’agit du PRD, BR, UP, FCBE, UDBN, DUD, FCDB, MOEL-Bénin et PFR.

 

Bertin DOKO

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =