Football / Russie2018 : 2e journée du Groupe H, le Japon et le Sénégal se neutralisent

 

Après s’être imposés lors de la 1e journée, le Japon et le Sénégal se sont quittés sur un score de parité (2-2). Ils se rapprochent des 8es.

Avec quatre points pris sur six possibles rien n’est fait en vue d’une qualification, mais les affaires semblent être bien engagées quand même. Aussi bien pour le Japon et le Sénégal, qui se sont affrontés ce dimanche à Iekaterinbourg et qui n’ont pu se départager. Les Lions de la Téranga ont mené deux fois au score, mais leurs opposants sont à chaque fois revenus. Au final, le résultat nul est assez logique et maintient les deux équipes en position favorable en vue d’une présence en huitièmes de finale.

Le Sénégal s’est reposé sur ses acquis

En scorant dès la 11e minute de jeu par le biais de Sadio Mané, les Sénégalais se sont vite mis dans les meilleures prédispositions. L’attaquant de Liverpool a fait mouche en profitant d’une double erreur défensive des Nippons, dont celle du gardien Kawashima. Après une telle entame, on croyait les Sénégalais partis pour asphyxier leurs opposants. Mais, curieusement, ils ont levé le pied, laissant leurs adversaires revenir tranquillement dans le match.

À 1-0, le Sénégal n’a pas jugé bon de pousser pour se mettre à l’abri. À ce niveau-là, cette suffisance ne pouvait qu’être sanctionnée. Et cela s’est vérifié à la 34e lorsque Inui Takashi est venu rétablir la parité pour sa sélection. Le joueur d’Eibar faisait la différence d’une belle frappe croisée, et en profitant d’un superbe travail en amont de Yuto Nagatomo. Les hommes de Nishino revenaient dans le match et c’était on ne peut plus mérité.

Les Japonais avaient du répondant

Ce but a eu le mérite de réveiller les Sénégalais. Par deux fois, Mbaye Niang a eu la possibilité de redonner l’avantage aux siens, mais il s’est heurté à Kawashima, bien plus solide qu’en début de match (39e et 56e). Les Japonais n’étaient pas en reste, et on sentait que la partie pouvait basculer d’un côté comme de l’autre. Osako (61e), sur une reprise manquée de près, et Inui (65e), avec une frappe sur la barre, ont fait notamment parcourir un énorme frisson dans le camp sénégalais.

À l’approche du dernier quart du match, les Japonais paraissaient être les plus à même à forcer la décision. Paradoxalement, c’est à ce moment-là qu’ils se faisaient surprendre une deuxième fois derrière. En laissait Sabaly tricoter dans la surface pour ensuite servir Wagué au second poteau, ils se sont mis à la faute et le latéral droit sénégalais n’a pas manqué de les punir. Ça faisait 2-1 pour les Lions de la Téranga. Ces derniers ont cru remporter la mise, mais les Japonais ont montré qu’ils avaient des ressources et du caractère. A peine sept minutes après le but de Wagué, et en exploitant une sortie totalement manquée du gardien N’Diaye, le rentrant Keisuke Honda relançait les siens. 2-2, le score n’a plus évolué et c’était relativement équitable. 

Goal.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 25 =