Législatives 2019 : la CSTB appelle à mobilisation massive le 25 février

Législatives 2019 : la CSTB appelle à mobilisation massive le 25 février

 

Face aux récents événements surtout en ce qui concerne la non-conformité des partis politiques de l’opposition, la Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin (CSTB) invite les béninois à sortir nombreux pour défendre leur liberté. C’est ce qui convient de retenir dans un communiqué signé du secrétaire général Kassa Mampo, rendu public ce samedi 23 février 2019.

 

 

La tension monte un peu plus pour les législatives. Après l’appel à manifestation de l’opposition prévue le lundi 25 février, le syndicat des travailleurs du Bénin y accorde son soutien. Dans le communiqué rendu public ce samedi, la CSTB notifie que le rejet par le ministre de l’intérieur Sacca Lafia des partis FCBE, USL et RE pour l’obtention de leur certificat de conformité, n’est une tractation du pouvoir pour empêcher la compétition à l’opposition.
Une action antidémocratique selon la CSTB qui juge que le gouvernement Talon est à la base de trop de malheur des Béninois. Citant plusieurs exemples comme le déguerpissement sans alternative, l’encadrement du droit de grève et la restriction des libertés, la CSTB dit ne pas être « d’accord » avec le pouvoir et « élève une vive protestation ».

Selon le syndicat, les travailleurs n’ont fait que subir les méandres du gouvernement Talon depuis son avènement. Raison pour laquelle, la CSTB soutien la manifestation de l’opposition du 25 février prochain. Elle appelle par ailleurs tous les béninois à se mobiliser pour dire « non à une imposture » afin de sauver leur emploi, leur condition de travail et la démocratie béninoise mise en danger.

Pour rappel, ce même 25 février est la date choisie par le chef de l’Etat pour rencontrer la classe politique de l’opposition. L’ordre du jour de cette rencontre n’est connu pour l’instant.

 

Bertin DOKO

 

 

CONFEDERATION SYNDICALE DES TRAVAILLEURS DU BENIN (CSTB)
03 B.P. 932 Cotonou
Tél. : (00229) 67-08-61-14 (00229) 67-40-68-00 (00229) 64-58-00-86
Email :cstbsn@yahoo.fr / SiteWeb : WWW.CSTB.bj

COMMUNIQUE DE LA CSTB SUR LES TRACTATIONS DU POUVOIR VISANT A EMPECHER L’OPPOSITION DE PARTICIPER AUX ELECTIONS LEGISLATIVES DE 2019
Camarades travailleurs, depuis 48 heures les réseaux sociaux et la presse font circuler l’information selon laquelle le ministre de l’intérieur, SACCA Lafia a adressé un certificat de non-conformité à trois partis politiques de l’opposition : FCBE, USL et RE afin d’empêcher ces derniers de participer aux élections législatives d’avril 2019.
Chers camarades, depuis l’arrivée au pouvoir du président Patrice TALON grâce à nos luttes, nous n’avons fait que subir :
– Patrice TALON a déguerpi nos mamans, nos parents sans alternative, les livrant à la misère et à la mort ;
– Des milliers de travailleurs notamment du développement rural ont été licenciés ;
-Aucune de nos revendications n’a été satisfaite;
– Le président dictateur et ses députés godillots ont créé de nouvelles taxes et impôts qui ont aggravé notre misère ;
– Le Président et ses députés du BMP nous ont arraché le droit de grève et le droit de bénéficier de contrat à durée indéterminé ;
– Ils ont pris des lois pour nous licencier à tout moment dans le public comme dans le privé sans procédure disciplinaire ;
– Nous sommes restés avec de maigres revenus pendant que des salaires politiques sont allés à plusieurs millions ;
– Ils nous excluent de prendre part aux élections législatives et présidentielles en fixant des cautions que seules les riches peuvent payer.
Et comme si cela ne suffisait pas, le pouvoir décide maintenant de nous refuser totalement le droit de désigner des députés capables d’aller voter des lois qui nous protègent et protègent les autres couches pauvres. Ainsi le ministère de l’intérieur décide d’exclure l’opposition des présentes élections législatives. Ce faisant, le président TALON s se donne ainsi le droit de choisir des députés acquis à sa cause qui vont poursuivre la salle besogne commencée sous la 7ème législature.
La CSTB n’est pas d’accord et élève une vive protestation.
Cela est inacceptable. Mobilisons nous et disons non à une telle imposture en vue de sauver nos emplois, nos conditions de vie et de travail et la démocratie béninoise en danger.
Fait à Cotonou, le 22 février 2019
Le Secrétaire Général Confédéral

Nagnini KASSA MAMPO.-

N.B. : Mobilisons-nous pour prendre massivement part à la marche populaire qu’organise l’opposition béninoise le lundi 25 février 2019.
Rassemblement sur l’esplanade du stade de l’amitié à 10 heures.
www.cstb.bj
cstb.bj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 + 29 =