Littérature – Francophonie: 10 ouvrages pour la finale du Prix des cinq continents

Francophonie: 10 ouvrages pour la finale du Prix des cinq continents

 

Les cinq comités de lecture pour le Prix des 5 continents de la Francophonie 2018 ont sélectionné, au sortir de leur réunion du 26 juillet 2018, 10 ouvrages qui vont représenter un total de 9 pays pour la finale de cette édition, a appris APA auprès de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Il s’agit de ‘’1994’’ de Adlène Meddi (Algérie) paru aux éditions Barzakh, de ‘’Balkis’’ de Chloé Falcy (Suisse) (éditions Pearlbooks), de Bénédict de Cécile Ladjali (France / Iran) (éditions Actes Sud), d’« Il est à toi ce beau pays » de Jennifer Richard (France / Etats- Unis) (Albin Michel), entre autres.

Créé en 2001 par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), le Prix des cinq continents, qui récompense chaque année un texte de fiction narratif d’expression française et doté d’un montant de 10.000 euros, a vu la participation de « 131 œuvres pour sa 17è édition », rappelle un communiqué de l’OIF.

« La sélection 2018 met en lumière les oubliés de l’Histoire », de l’avis des comités de l’Association Passa Porta (Fédération Wallonie-Bruxelles), l’Association des écrivains du Sénégal, l’Association du Prix du jeune écrivain de langue française (France), le Collectif des écrivains de Lanaudière (Québec) et l’Association Culture elongo (Congo).

« Si ‘’mal nommer les choses ajoute au malheur du monde’’ (A. Camus), mettre des mots sur la détresse et la déshérence mène à une prise de conscience qui, sans changer le passé, peut réparer le présent. Ces romans redonnent voix aux vaincus, laissés pour compte et marginaux », laissent penser les membres des comités.

Le prix sera remis le 9 octobre 2018, en marge du XVIIe Sommet de la Francophonie en présence du prestigieux jury international, présidé par Paula Jacques (France-Égypte), soutient le communiqué, précisant par ailleurs que le jury accueille cette année deux nouveaux auteurs, Xu Jun et Abdourahman Wabéri, originaires de Chine et de Djibouti.

Permettant de « mettre en lumière des talents littéraires » reflétant l’expression de la diversité culturelle et éditoriale en langue française sur les cinq continents et de les promouvoir sur la scène internationale, le Prix des cinq continents 2017 a été attribué à Yamen Manai pour son roman L’Amas ardent (Elyzad).

 

ODL/te/APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 + 7 =