Politique – ouinhi : Echange sur l’adhésion du Cds-finagnon au «bloc progressiste», Aké Natondé réaffirme sa possession du bastion électoral Ouinhi.

Aké Natondé était ce mercredi 24 octobre 2018, l’hôte vénéré de la commune de Ouinhi. Le Président du parti  »Congrès pour le Développement et la Solidarité – Finagnon (Cds-Finagnon) et les membres du bureau directeur sont allé exposer aux militantes et militants de la commune de Ouinhi, les réflexions et actions entreprises relatives aux réformes actuelles du code électoral et du système partisan béninois.

En effet, les analyses minutieuses de ces deux législations soutenues par le parti, ont amené la coordination nationale a intégré le Cds-Finagnon et son bastion électoral, la 24ème circonscription électorale, au  »bloc progressiste ». La consultation populaire tenue à l’école primaire publique de Dasso centre, vise à expliquer et obtenir l’adhésion des militants à la base qui depuis un moment, s’impatientent des clarifications relatives du leader de la zone. Et comme lors des étapes de Covè et Zagnanado le week-end écoulé, c’est Isidore Hounwèdo, vice-président du Cds-Finagnon, qui a éclairé les membres des cellules locales, communale ou les militants et sympathisants des divers arrondissements sur l’essentiel des deux lois. Elles réhaussent, a-t-il résumé, l’image du Bénin et organisent au mieux nos partis politiques qui dorénavant, s’occuperont davantage de la construction de la Nation Bénin, de son développement et son affirmation sur l’échiquier international.

Le charisme et le dynamisme du Président Bonaventure Aké Natondé ne peuvent que conduire au mieux la barque du Cds-Finagnon. C’est pourquoi les diverses catégories de couches socio-professionnelles, par la voix de leurs divers représentants, ont approuvé la démarche et le choix du petit fils adoré de la commune de Ouinhi. Vous êtes, dira Noël Hounmènou, porte-parole de la jeunesse, comme une sorte de tache indélébile qui a touché divers aspects du quotidien des hommes et femmes de Ouinhi. Votre pragmatisme et vos actions dans les domaines de l’éducation, du commerce, du social ou même pour ce qui concerne des postes de responsabilité, répondent convenablement aux sollicitations des populations de Ouinhi. A sa suite, le Roi de Dasso, après avoir approuvé la démarche, a fait excuser les agissements de certains jeunes de la localité qui dans un passé récent ont opéré avec amateurisme au plan politique dans la zone et prédit la perte de la commune de Ouinhi par le Président Aké. L’enfant terrible d’Agonlin, quant à lui, s’est satisfait de la sérénité des militants à ce propos et du feu vert à lui octroyer pour continuer par travailler pour le développement et le bien-être de la région  »Agonlin ». Et  »bloc progressiste » fort de ses mouvements et partis politiques, des 29 députés et 35 Maires, fera, dit-il confiant, un score impressionnant lors des prochaines échéances électorales.

Avant de quitter Ouinhi, Aké a matérialisé son passage par un don supplémentaires de paquets de feuilles de tôles et d’une enveloppe financière pour la réfection de la toiture du collège. Comme quoi, en politique ou partout ailleurs, seuls les actes comptent véritablement.

Y.A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 21 =