Réforme du système partisan : Le  »Maude » officiellement  »progressiste »

Les militantes, militants et délégués du parti politique  »Mouvement d’Action pour l’Unité et le Développement (Maude) » ont tenu dimanche 11 novembre 2018, à la maison des jeunes d’Abomey, un congrès extraordinaire. Placé sous le thème :  » la jeunesse béninoise face à la réforme du système partisan  », les assises qui ont connues la présence de plusieurs représentants de partis et mouvements politiques, ont débattues longuement des réformes actuelles relatives au système partisan.

Arnaud Azélokonon, président du comité d’organisation du congrès extraordinaire, lance en premier, dans son mot introductif, les premières analyses desdites réformes. Celles-ci, selon le Maude, portent le germe du développement et sont en la faveur de la jeunesse.

Dans une même circonscription électorale et pour les même électeurs, analyse, l’honorable Gildas Agonkan, invités d’honneur du congrès extraordinaire, nous nous sommes livré des batailles fratricides. Ces  »déchirements » et leurs corollaires prennent fin, ajoute-t-il, soulagé avec la constitution de grands partis politiques qui réfléchiront pour le développement du Bénin. Ce creuset de jeunes dynamiques, déterminés et tenaces, le Maude, se félicite son Président Ernest Sossou, a très bien fait de soutenir en 2016, le Président Patrice Talon. Depuis, ses diverses actions convergent et vise à révéler et replacer le Bénin sur le sentier du développement. <<c’est pourquoi le Maude et la jeunesse entière s’engage aux côtés du Président Patrice Talon, pour construire aujourd’hui, les succès de demain.

Les innovations des lois réformant le code électoral et définissant la charte des partis politiques, en plus de favoriser l’union nationale ou le développement, permettront aux partis de jouer convenablement leurs rôles. Au terme des réflexions, le congrès extraordinaire a publié une déclaration lue par le Secrétaire général, Pascal Blèmin. On en retient fondamentalement, la dissolution du parti Maude et son intégration à  »l’Union progressiste ». Toutefois, a dit Pascal Blèmin, le Maude recommande à ses représentants de rester éveiller, vigilant et d’assurer une représentation de qualité de la tendance du parti au sein de  »l’Union progressiste ». Tout en prenant acte des décisions du congrès extraordinaire, Ernest Sossou, a appelé l’ensemble des cadres et militants à œuvrer pour que dorénavant, l’Union progressiste » remporte les meilleurs scores électoraux dans la 23ème circonscription.

Ymarrel A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =