Réforme du système partisan : « Talon réalise le vœu le plus cher des anciens présidents », dixit Isidore Hounwèdo, vice-président du CDS-Finagnon

Reçu ce jeudi 15 novembre 2018 sur l’émission 5/7 matin de l’ORTB, le vice-président du CDS-Finagnon, Isidore HOUNWEDO, a brossé avec les journalistes plusieurs questions politiques. Entre autres sujets abordés, l’adhésion au bloc progressiste du parti politique de l’honorable Aké Natondé, CDS-Finagnon dont il est le vice-président et les perspectives pour les deux blocs la mouvance en formation. Selon le docteur Isidore Hounwèdo, la réforme du système partisan du président Talon est la mise en œuvre des projets manqués par les gouvernements qui se sont succédés à la tête du Bénin.

Avec la nouvelle réforme de la charte des partis politiques, plus aucun parti solitaire au Bénin. Le président Patrice Talon souhaite des grands regroupements autour des idéaux politiques. Pour le compte de la mouvance, deux blocs sont en constitution. Le bloc de la dynamique Républicaine et celui de la dynamique Progressiste dont le parti politique de l’honorable Aké Natondé CDS-Finagnon est désormais membre. Invité sur 5/7 matin ce jeudi 15 novembre 2018, le vice-président du parti Isidore Hounwèdo a déclaré que l’adhésion du Cds-Finagnon et la 24ème circonscription électorale est un choix judicieux et noble pour soutenir les actions du chef de l’État.Pour lui, le bloc Progressiste est un bloc solide sur qui le président Patrice Talon peut compter pour les prochaines joutes électorales. « Le bloc progressiste compte déjà 37 députés sur les 83, 39 maires sur les 77 et 16 ministres sur les 21 » a chiffré le vice-président du CDS-Finagnon Isidore Hounwèdo.

Revenant sur les réformes dans la vie des partis politiques au Bénin, le docteur Isidore Hounwèdo estime que le président Patrice Talon est en train de changer le paysage politique du pays et rend à la démocratie béninoise ses lettres de noblesse tant enviée par le monde entier.Après avoir fait le constat que « le Bénin comptait plus de 240 partis politiques », Isidore Hounwèdo félicite le chef de l’État pour l’exploit glorieux d’avoir entamé la réforme des regroupements des partis politiques. «Depuis le renouveau démocratique, de la RB de l’ancien président Nicéphore Soglo aux FCBE de Boni Yayi en passant par l’UBF du Feu Général Mathieu Kérékou, l’appel aux groupements de ces présidents a échoué », a déclaré le vice-président du Cds-Finagnon. Il a également ajouté que « le président Patrice Talon réalise l’un des vœux les plus chers des anciens présidents en formalisant l’appel aux grands regroupements par des lois votées et adoptées ».

Il a par ailleurs remercié le chef de l’État pour toutes les réformes nobles engagées et l’encourage davantage pour la concrétisation effective du PAG (Programme d’action du Gouvernement 2016-2021).Dans le bloc Progressiste, le docteur Isidore Hounwèdo rassure le président Talon que le CDS-Finagnon reste engager derrière lui avec ses idéaux pour une victoire certaine lors des prochaines élections.

Bertin DOKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 6 =